Twitter, des options vraiment discutables !

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 98%

Présentez vos amis.
Identifiez les personnes figurant sur vos photos pour qu’elles se joignent à la conversation, et montrez à tout le monde qui est qui.

Voir en ligne : Twitter / yuriyr : @jencotton @ThisGuy and ...

C’est qui "tout le monde" à qui il faut montrer "qui est qui" !

Beaucoup de services semblent particulièrement obscurs concernant leurs modèles économiques.
Cela ne les empêchent pas de valoir des fortunes en bourse alors qu’ils ne reposent sur rien ou pas grand chose, en fait sur nous, ceux et celles qui les utilisent.

Il semble donc assez naturel que d’une façon ou d’une autre, afin de pérenniser leur présence, ils doivent se mettre à réfléchir à la façon dont ils peuvent gagner de l’argent.

Ils peuvent, mettre de la pub et twitter affiche clairement une politique de "push by un client".
Ils peuvent décider de faire payer certains des clients, je ne sais pas si ils le font.
Personnellement, j’aurai réfléchi sur ce sujet car les fils des marques méritent de payer le service pour la médiocre qualité de leur stratégie de contenu :)

En revanche, il semble évident qu’un choix de modèle économique vienne d’être choisi et ce n’est vraiment pas le plus sexy.

Nos données sont encore une fois au coeur du modèle économique, peut être même que les récupérer en masse a toujours été la finalité du service ?
Peut être q’un article nous l’apprendra dans un certain temps ... Cela dit, Twitter n’a jamais fait la promesse de destruction immédiate :)

Quand à moi, je ne participerai pas à la grande opération que Facebook m’a déjà proposé et que Twitter veut me fourguer, à l’identique : participer à la plus grande collecte volontaire et ludique du programme de reconnaissance facial international.

En nous demandant d’identifier toutes les personnes sur les photos que nous postons sur twitter, a qui, en réalité, donnons nous ces informations ?

Je trouve normal que des modèles économiques soient mis en place pour consolider un succès social car il faut bien gagner de l’argent.

Mais pourquoi, encore une fois, faire de nos données, valorisées par nous (en les taggant), la monnaie d’échange et avec qui ?

On nous présente (Facebook nous l’avait déjà fait sous le prétexte de la sécurité d’accès à nos comptes) une façon ludique et engageante d’exposer l’ensemble de nos ami-es et rencontres sur un réseau social sans même daigner nos donner la finalité de ce traitement qui pour gagner de l’argent ne peut qu’être en partenariat avec ceux et celles qui ont vraiment besoin de savoir mettre un nom sur un visage rapidement.

En y ajoutant le fil twitter, c’est parfait, on pourra facilement remonter à l’identité de la personne avec son adresse mail, mais j’imagine que les BDD ne sont certainement pas partagées sans une injonction juridique... #patrioctAct #LoiMilitaire.

Bientôt, on devra faire gaffe à ce que l’on dit dans les diners parce que avec un Tweet où je suis prise en photo taggée avec mon prénom et mon fil twitter en disant un truc pas du tout politiquement correct pourrait bien me retomber sur le nez en voulant voyager dans des démocraties sensibles à la sécurité et très équipée en cybersurveillance, euh pardon, protection.

Voilà, des options vraiment très discutables...