Quels prix paie-t-on pour nos infos personnelles ? | JDM

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 89%

Pour le pire et le meilleur, le profilage progresse et s’inscrit malheureusement dans la collecte du maximum de nos données personnelles, collecte à laquelle, il faut bien le dire, nous contribuons largement.

Cela sert, évidemment, ma posture de consultante Privacy sur l’éthique de ces collectes, de la façon dont on stock, utilise et dont on permet l’accès à ces données, par qui et dans quelles situations.

Pourquoi ? car ne pas pouvoir les collecter est impossible, le monde se transforme et il faut s’y adapter, certains appellent cela la transition, d’autres la révolution et d’autres s’interroge encore.
Dans tous les cas, il est devenu impossible de ne pas prendre en compte les changements, les paradoxes que l’impact du numérique a générer dans nos vies, nos sociétés, nos cultures, nos lois, nos systèmes de sécurités, nos organisations, notre vie quotidienne et nos entreprises.

La communicante que je suis y trouve également sa place afin de faire mieux, plus sincèrement et plus étroitement avec toutes les parties prenantes de nos entreprises et de nos vies professionnelles et personnelles car finalement, ces changements font qu’on est tous et toutes l’ensemble de ces personnes mais que l’on n’est pas non plus que cela.
Accompagner la collaboration,la participation, l’innovation, la traçabilité, la mutualisation, l’optimisation que le numérique permet grâce à la communication entre les personnes en décloisonnant les hiérarchies et en facilitant les interactions ne peut qu’être éminemment politique aujourd’hui.

Le profilage peut être éthique tout en étant de plus en plus précis, le numérique lève avant tout des enjeux humains et dépendra de la posture que chaque collecteur décidera de défendre socialement et sociétalement quelque soit son niveau d’intervention et chacun et chacune a le devoir de choisir la façon dont ces données, ces traces, ces informations qui sont les nôtres peuvent être utilisées pour nous rendre la vie plus facile, pour nous protéger mais sans nous asservir ni nous manipuler.

Occupons nous de ce qui nous concerne mais ne le vendons pas par facilité, flemme ou juste car on est divertit ou qu’on nous parle à l’oreille, les enjeux sont définitivement trop importants !

Voir en ligne : Quels prix paie-t-on pour nos infos personnelles ? | JDM

Voilà jusqu’où peut aller la personnalisation : offrir à chacun d’entre nous les arguments les plus convaincants en fonction de nos cordes sensibles individuelles.