Privacy and Publicity in the Context of Big Data

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 86%

Many of you in the room are approaching Big Data from a computational perspective, but it’s absolutely crucial that you understand that you’re dealing with data about people.

Voir en ligne : Privacy and Publicity in the Context of Big Data

Voilà une analyse qui pose les enjeux de la collecte, du stockage et de l’utilisation des données personnelles dans leur dimension éthique, et plus pragmatiquement dans leur remise en perspective pragmatique.

Je partage cet article avec grand plaisir, d’une part parce qu’il est excellent, d’autre part car il a le mérite (c’est de plus en plus le cas) de démontrer que la réflexion sur les enjeux de la gestion des données appartient plus légitimement à celles et ceux pour qui la culture numérique (et non informatique) est ancrée quelque soit le métier que l’on exerce.

Dans le cadre plus resserré de mes activités en conseil, voilà ce que cet article m’évoque.

Il serait, en effet, inconvenant de mettre en péril, pour des contraintes légales souvent handicapantes, l’usage de cette collecte et des Big Data comme socle de création de nombreux services de plus en plus intéressant.

En revanche, s’interroger avec une approche éthique sur cette collecte, ce stockage, cette utilisation et cette mise à disposition des données n’a rien de contraignant et peut même ressembler rapidement à de la valeur ajoutée, voire même faire exploser le retour sur investissement.

Quand on parle de l’éthique des données, il faut mettre en œuvre plusieurs choses : le périmètre et la méthode :)

Pour la méthode, c’est simple : accountability et Privacy by design après un petit PIA pour être sure de ne rien avoir loupé, simple, efficace et de bons sens paysan !!!

Pour le périmètre, c’est comme pour normer, on peut toujours esquiver ce qu’on ne veut pas avoir à réformer :) mais alors il sera plus difficile de communiquer sur son éthique et aujourd’hui, tout finit par se savoir.

Think about it ...