La laïcité n’est pas tolérante

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 97%

Je suis personnellement ennuyée avec la Laïcité depuis qu’elle est devenue une icône de l’opposition à l’acceptation de la religion musulmane et principalement depuis sa récupération comme telle par le FRONT NATIONAL.

Je suis très attachée à ce principe et je le défend comme la garantie d’un "vivre ensemble" quelque soit son orientation religieuse.

C’est un socle issu d’une histoire violente et sanglante mais passée.
Il a vu le jour pour éviter en France de revivre l’argument d’une appartenance religieuse supérieure à toute autre forme d’appartenance pour massacrer des hommes et des femmes en toute légitimité divine donc ne pouvant être controversée par l’Homme.

Ce principe est également le socle de la maxime républicaine Liberté, Egalité et Fraternité.

L’ALIBI A LA HAINE
Pourtant aujourd’hui elle devient l’alibi d’une discrimination, d’un racisme, d’une haine et met mal à l’aise une femme politique qui représente toute la transition identitaire et culturelle à laquelle nous devrions être sensible plutôt que de la malmener (quelque soit ce qu’on pense de cette femme).

Mme Najat Vallaud-Belkacem est l’emblème de ce que la France est aujourd’hui dans ces contradictions, ses erreurs, ses démons et également ses opportunités et ses réussites.

La situation qu’elle a vécu est le symbole de notre lacheté et pour le coup, je le vis difficilement mais je le dis, le symbole d’une lâcheté d’hommes et de femmes qui se disent de gauche avant tout au gouvernement et également en tant que citoyen et citoyenne (dont je fais partie).

Le monde change, les cultures se mélangent et doivent faire naitre des identités mixtes et plurielles au sein d’une société en transition sur de nombreux sujets.

C’est au sein de pays, de nations que ces mélangent doivent se faire mais tous les pays et les nations ne se ressemblent pas.
Elles doivent toutes s’affirmer dans leurs choix et leurs cultures en fonction des hommes et des femmes qui la composent et que nos élu-es représentent.

MALAISE A GAUCHE

La laïcité doit être défendue haut et fort mais peut être que tout comme moi, on ose plus car on se sent, surtout quand on se dit de gauche, comme dirait Madame Badinter, rapidement islamophobe et on aime pas ça.

Madame Badinter disait dans un article (merci à mon fils pour me l’avoir fait regarder dans le cadre de ses études) qu’il fallait oser se faire traiter d’islamophobe au nom de la défense de ce principe.

Je suis d’accord mais je n’avais pas encore trouvé comment ne pas rester en injonction contradictoire, ce qui souvent génère de la colère et des explosions qui dépassent la pensée donc, me concernant, un silence douloureux et symbole de mon impuissance su un sujet qui me tiens a coeur.

En lisant attentivement cet article, j’ose donner mon opinion de citoyenne et la partager à nos gouvernants, on ne sait jamais, cela peut avoir du sens aussi pour ceux et celles qui, comme moi s’interrogent !

Il me semble qu’oser, c’est avoir le courage de nos combats réussis pour nos valeurs progressistes et égalitaires.

TOLERANCE OU RESPECT

Je reprends dans l’article ce passage où une élue danoise à tendue la main à un homologue musulman qui ne l’a pas serrée.

Evidemment que pour cette homme, cet acte était impossible car non conforme à ses valeurs et ses principes.
Cette posture pour lui est la bonne, il n’y en a pas d’autres possibles et il lui est totalement impossible de penser autrement, c’est culturel et c’est une injonction qui ne peut être remise en question car c’est une injonction suprême.

Pour cette élue et pour toutes les femmes, les hommes aussi certainement, cela représente une insulte, une discrimination, une pensée obsolète, une agression, presque un crime contre l’humanité car nous appartenons à des pays où la femme est l’égale de l’homme en droit.

C’est pour moi toute la force de la laïcité, celle de garantir l’égalité qui, elle aussi concernant les droits des femmes mais aussi des homosexuel-les ou des immigrés ou encore des animaux (si si, là aussi on progresse) a nécessité de nombreux combats (rappelons nous du Mariage pour tous).

LA LAICITE EST INTOLERANTE et c’est pas grave !

C’est là aussi, qu’enfin, je trouve ma posture et comprend mon malaise.
On a toujours posé la laïcité comme tolérante car jusqu’à maintenant, ce que nous avions à gérer via son application n’était pas si violent pour nos avancées en égalité de droit.

Aujourd’hui, c’est le cas, il faut donc peut être assumer que la laïcité, pour des raisons historiques plus récentes de l’avancée de l’égalité en droit est respectueuse soit par essence INTOLERANTE.

Cette intolérance à tout ce qui nous ferait reculer en terme d’égalités acquises doit être dite, défendue et imposer.

Que cet homme refuse de me serrer la main parce que je suis une FEMME est respectable mais ce n’est pas TOLERABLE en FRANCE au nom de l’égalité et de ce qui la protège pour ne pas permettre la haine sur des questions religieuses :
LA LAICITE.

PS : Merci à Michael pour le cadeau

Voir en ligne : Lettre ouverte à Mme Najat Vallaud-Belkacem