Les mutations du métier de consultant d’ici 2020 | Futurs Talents

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 50%

Nouvelle consultation, meilleurs consultants

Le développement des habiletés différenciatrices des consultants est crucial. Il permet d’offrir sur le marché des talents qui créent une plus grande confiance avec les clients.

Voir en ligne : Les mutations du métier de consultant d’ici 2020 | Futurs Talents

J’ai toujours considéré ma mission de conseil comme une pratique opérationnelle de mon engagement envers l’empowerment.

C’est le message que la culture numérique porte en filigrane depuis toujours.
Il est commun à toutes formes de communication réussie à mes yeux et répond à la transparence que les outils numériques demandent pour être efficients.
Il fut un temps où le consultant donnait des méthodes plus ou moins formatées que le client appliquait sans vraiment se sentir concerné par leur efficacité.
Ce temps existe toujours mais il est est en train de perdre du terrain.
Les clients qui se sentaient rassurés par ce qui est à la mode existent toujours mais les décideurs commencent à réaliser que la validation du collectif fait gagner du temps et de l’argent.
Ils comprennent que les valeurs qui fondent la réussite d’une communication qui ne peut plus se contenter d’un "lancement" et d’un "suivi" ne sont pas inscrites dans nos organisations.
Le collectif, le participatif, le collaboratif sont encore des valeurs disruptives qu’il faut s’approprier doucement dans les process métiers et la transversalité nécessaire à l’implication des communautés n’est pas naturelle.
La transition organisationnelle que le numérique impose doit se fonder sur les valeurs culturelles, et ce n’est pas une mince affaire :)
Le numérique, aujourd’hui, c’est un état d’esprit, des outils et des usages et pratiques.
Il faut une expérience certaine de tous ces ingrédients pour être capable de conseiller en adéquation avec la marque (de l’individu ou de l’organisations) et son écosystème sans céder au chant des sirènes et que le client puisse s’approprier les connaissances du consultant en confiance pour décider de sa stratégie.
Cet article est juste, le métier change et si beaucoup tente de s’approprier la forme, peu sont porteurs du fond.
Le devenir du consultant passe aussi par le collectif de conseil :)

Navigation