L’industrie du taxi à la frontière de l’innovation | L’Âge de la multitude

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 96%

3/ Si l’on ne peut pas compter sur les startups ni sur les grands groupes, alors les PME et ETI sont probablement notre meilleur espoir. On peut observer des cas de PME qui, menacées par le déclin et voyant leurs marges s’éroder, ont radicalement transformé leur modèle d’affaires par l’innovation. Dans certains cas, c’est le fait des dirigeants et actionnaires en place : après tout, c’est la force du capitalisme familial que de savoir s’adapter aux mutations structurelles et de se transformer à temps pour survivre et se développer à nouveau. Dans d’autres cas, et notamment lorsqu’il s’agit de transformation numérique et d’innovation, les actionnaires et dirigeants en place ne sont pas les bons : on peut même dire que, dans bien des cas, la transformation du modèle d’affaires d’une entreprise est empêchée par la frilosité des actionnaires et l’incompétence des dirigeants.

Voir en ligne : L’industrie du taxi à la frontière de l’innovation | L'Âge de la multitude

A lire pour nourrir votre libre arbitre :)