L’allocation universelle ? Permettre le choix ?

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 77%

Certains, si tel est leur désir, choisiront de ne plus travailler, préférant une vie de loisirs à des revenus élevés. Ils seront « pauvres », mais libres ; surtout, leur pauvreté ne sera pas considérée comme l’expression d’une tare (être incapable de trouver un emploi), mais au contraire comme la marque d’un choix de vie qui se respecte comme tout autre choix de vie, dans une société dans laquelle le travail ne sera plus considéré comme une fin en soi. À l’inverse, ceux qui souhaitent s’élever dans l’échelle des richesses pourront continuer à travailler d’arrache-pied pour gagner davantage. Le revenu inconditionnel est donc loin d’être, en soi, un dispositif égalitaire : il peut parfaitement être mis en place dans une société très profondément inégalitaire, mais où chacun pourra survivre indépendamment des choix d’activités qu’il aura effectués.

Voir en ligne : L'allocation universelle