"L’Origine du Monde” au coeur de la polémique : Facebook jugé en France !!!

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 61%

Cette petite phrase qui l’a l’air de rien est fondamentale pour nous, pauvres utilisateurs/trices de 90% de nos outils numériques gratuits et donc ... américains :) que nous sommes ...

Axelle LEMAIRE a réussi à placer une phrase cultissime des "évangélistes" de la #privacy dans ONPC samedi soir : quand c’est gratuit, c’est toi le produit !

Cela veut dire quoi, pour de vrai ?
Simple, ce sont l’ensemble des vos informations personnelles, de vos contenus, de vos positions géographiques, de vos habitudes d’achats, de vos recherches en lignes mais aussi celles de vos ami(e)s si on parle de FaceBook ainsi que tout ce qui peut être échangé entre les géants du web que l’on nomme GAFA (Google, Amazone Facebook et Apple) et les autres (renseignements, NSA ...) vous concernant que vous donnez en échange du divertissement qui vous est proposé pour retenir votre attention :)

Et lorsque vous cochez, sans lire, les conditions de délivrance de tous ses services gratuits qui nous facilitent la vie tout en nous fermant quelques angles de vision, quand même, et bien, vous n’avez plus rien à dire ou presque ...

Pourquoi, parsec vous avez acceptez de dépendre de la loi applicable en cas de conflit and GUESS WHAT, elle n’est pas souvent Européenne !

Et là, le Tribunal de Paris se dit COMPETENT !!!

A l’instar de ce qui devrait être La ministre de la gouvernance des données, Il ne s’agit pas de sauter de joie mais les raisons de se réjouir étant peu nombreuses sur le sujet ... alors je saute de joie un petit peu quand même !

A suivre, évidemment mais de bon augure et éminemment disruptif et pourquoi pas, prometteur pour la défense de nos droits, selon nos lois d’utilisateurs/trices sur le sol où nous résidons...

On risque de voir revenir du monde en France avec des postures pareilles ...

Voir en ligne : L'“Origine du Monde” au coeur de la polémique : Facebook jugé en France - France 3 Franche-Comté

Le tribunal de grande instance de Paris s’est déclaré jeudi compétent pour juger le réseau social Facebook dans un conflit l’opposant à un internaute alors que
le géant du net prétendait n’avoir de comptes à rendre qu’à la justice américaine.