Kwame A 42, « On enlève les profs pour que les gamins créent seuls leur chemin »

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 79%

Cela fait plus de 10 ans que j’enseigne comme cela : voilà où vous voulez arriver, je peux vous accompagner dans tous les chemins de vos singularités car j’ai du savoir, des connaissances et de l’expérience mais je ne peux pas vous montrer le chemin.

Cela fait donc plus de 10 ans que je me casse les dents en enseignement, je me souviens d’un cursus en Erasmus pour une Ecole de Commerce à Lyon où seuls les étudiant(e)s non francophones ont défendu ma posture alors que les autres avaient déjà alerté toute la direction pédagogique pour mon incompétence à leur donner des solutions toutes faites qu’ils ou elles n’auraient eu qu’a appliquer.

Calvaire ! Misère !

Depuis quelques années, 2 ou 3 ans et ma légitimité en transition numérique, voilà que cela change petit à petit.

Comment transmettre la transition, comment transmettre la disruption, comment être levier de la créativité singulière et propre à chaque personne, comment mettre toutes ses singularités en musique pour créer de l’intelligence collective, comment faire expérimenter tout cela.

Comment faire comprendre qu’il faut descendre les marches qui ont été construites par certains pour pouvoir en remonter une, mais ensemble.

Ce n’est pas qu’un métier, c’est une vision "inclusive" de notre société et des hommes et des femmes qui la composent, cela a toujours été la mienne, je suis ravie de vivre une époque où les mots pour le dire émergent enfin...

C’est aussi mon métier, comme j’ai toujours voulu l’exercer, celui qui laisse dans l’accompagnement toute la place à la mixité, à la diversité des singularités et des cultures car du choc nait l’innovation et de la controverse les moyens de la mettre en oeuvre.

Voilà

Voir en ligne : [We Love Entrepreneurs] A 42, « On enlève les profs pour que les gamins créent seuls leur chemin » | FrenchWeb.fr