Genese d’un Diplôme Universitaire #Privacy révolutionnaire :) et dommage collatéraux !

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 65%

Ceux et celles qui me connaissent reconnaitront mon style rédactionnel dans le texte ci-dessous et savent que même le logo est issu de mon réseau.

Je remercie David Théatin, au passage pour sa réalisation, simple, efficace et pertinente !

Il me semble donc nécessaire, car je suis encore sollicitée par téléphone concernant sa valeur pédagogique de vous en expliquer la genèse et son évolution.

Ce diplôme me tient a coeur et pourtant, je n’y participe plus, je ne peux donc vous en assurer, aujourd’hui le contenu car meme y accéder m’est aujourd’hui impossible.

Comme souvent, à l’origine des projets, une rencontre et un réseau.

Le réseau, celui de l’#AFCDP, l’association française des Correspondants Informatiques et libertés et des défenseurs de la loi puis de la #privacy plus largement, ou, historiquement, plutôt l’inverse !

Un go-between, en l’occurence, une :) en la personne de Claire LEVALLOIS qui m’informe que Nanterre en la personne de M. Michel ARNAUD cherche un soutien pour concevoir et réaliser un Diplôme Universitaire qui permettrait de diffuser et de transmettre un enseignement concernant les enjeux, les savoirs et les compétences dont les CILs (Correspondants Informatiques et Libertés) ont besoin pour exercer leurs missions et évaluer leur rôle dans les organisations en général, et en particulier, concernant les collectivités territoriales.

Forte d’expériences, de savoirs, de connaissances et porteuse d’une vision que je qualifierai de sociétale de la #privacy dans le rôle majeur qu’elle revêt dans la culture numérique et ce que d’aucun nomme La gouverance du WEB, côté Européen et engagée dans l’aspect militant de la protection des libertés individuelles et de sa valeur ajoutée pour une économie pérenne ; je m’y intéresse.

Il est également important de préciser que j’attache une importance cruciale à la transition, oserai-je dire, le tsunami que le numérique provoque, pour ma plus grande joie, dans l’éducation et que ce Diplôme avait un attrait fort sur ce point car essentiellement prévu pour être consommé en e-learning.

La rencontre avec Michel ARNAUD s’est faite et mes propositions l’ont séduit et j’ai donc, en 2010, entamé la conception de ce diplôme.

cf mon article sur ma participation au TransmediaMix de Karinne Halpern en Juin à l’IRI.

Concernant la partie e-pédagogie, j’ai collaboré avec un ingénieur Moodle, M. Philippe RAMETTE avec qui les échanges ont permis de faire coïncider la plate-forme avec ma conception pédagogique du e-learning pour ce contenu.

Je n’étais pas vraiment novice dans le domaine, il y a plus de 10 ans, j’avais déjà entamé cette démarche en travaillant pour ATOS sur une plateforme nommée Interwise (Classe virtutelle enrichie) et conçu, réalisé et animé des cycles de formations pour TOTAL auprès des personnels travaillant sur les plateformes pétrolières.

Depuis, j’avais participé à la co-conception du Master à l’ISEP sur la gestion des données à caractère personnel et j’y animai encore les cursus Organisation et Communication au moment de mon implication dans ce projet.

Mon ambition était de permettre d’appréhender ce contenu via la résolution de cas pratiques mais également de pouvoir choisir sa façon d’apprendre selon son identité d’apprenant, analytique ou conceptuel, par étapes ou par projets et d’ajouter une dimension essentielle de la culture numérique, l’échange de rôle entre l’apprenant et le sachant et l’évolution du rôle du tutorat entre l’expert et le gestionnaire de communautés.

Nous y sommes parvenus avec beaucoup d’effort mutuels et nous avons fait plier Moodle à ces exigences pédagogiques.

Concernant le contenu de ce diplôme, je n’ai aucune humilité sur le sujet car j’ai réalisé l’intégralité du contenu pour son lancement dans tous les domaines que la correspondance Informatique et Liberté recouvrait déjà à mes yeux : légale, organisationnelle, gestion de risque, normative, communication et philosophique.

Des heures de cours en Mp3, une base de connaissance riche et enrichissante par le groupe, un apprentissage par l’intégration de l’ensemble des savoirs et compétences en résolvant en groupes des cas pratiques, un tutorat hebdomadaire par thème et par chat, un tutorat du mémoire en ligne et par coaching téléphonique, un forum d’échanges pour l’entraide pour la résolution des cas pratiques.
Une parole d’expert a même été mis en place avec la collaboration de Claire sur la RFID, je l’en remercie car elle sait ce que cela lui a amené comme réactions intelligentes de son entourage professionnel :)

3 puis 6 rencontres en présentiels pour échanger et améliorer le contenu, la méthode et l’efficacité du cursus et échanger sur les nouveautés selon l’évolution de la #Privacy en France, en Europe et dans le monde.

Il me semble mais il faudrait le demander aux 2 premières promotions que ce fut un succès.

Il est important même si vous êtes nombreux à le savoir, de préciser que une fois le budget de conception réalisation épuisé, il fut totalement impossible d’obtenir de quoi travailler à l’évolution de cette pépite, nous nous sommes donc impliquées au maximum de nos possibilités.

Je dis nous, car il me fait citer Inssata DIOMANDE, recontrée comme élève du Master del’ISEP et dont j’avais tutorée la thèse, elle avait bien voulu m’épauler sur les contenus sur la Sécurité de l’information et surtout prendre en charge avec moi le Tutorat car il fallait bien assurer l’expertise métier nécessaire à l’exigence des étudiants.

Vous exprimer à quel point nous avons manqué de respect, faute de ne pas être issues du sérail universitaire pourrait être intéressant mais sa traduction en est simple dans le fait que sont cités comme impliqués avec brillance des membres éminents de Nanterre, que pourtant, je n’ai jamais ni rencontré, ni croisé et qui n’ont, à ma connaissance jamais contribué en quoi que se soit concernant ce Diplôme.

Certains, pourtant, auraient pu être de véritable moteur si ils ou elles avaient daigné y jeter un regard curieux !

Certains ou certaines, ont d’ailleurs mon respect par ailleurs pour leur posture et approche concernant la culture numérique dans leurs travaux et dans leurs interventions publiques, je pense plus particulièrement à Mme Louise Merzeau.

Mais je me demande aujourd’hui si ces personnes connaissent l’existence de ce DU ?

Ce cursus est toujours disponible, mes mots sont toujours présents, je ne sais pas si mes cours le sont, ni mes cas pratiques.
De nouveaux intervenants sont apparus dont je connais les compétences et dont je respecte les savoirs et les expériences.

Je revendique, néanmoins, l’esprit et l’aspect innovant tant sur la pédagogie en ligne que sur la vision de la #Privacy que j’ai pu insuffler dans cette expérience.

Néanmoins il est important de préciser que même si je souhaite le développement de ce Diplôme, je ne le représente absolument plus.

Pour que je le puisse encore, il aurait fallu que le combat que je mène depuis, concernant le copyleft ou le partenariat de propriété intellectuelle ait pu y être appliqué afin de ne pas être associée sur des évolutions auxquelles je ne souhaitent pas être associées mais seulement respectée pour le travail accompli.

J’ai effectivement cédé mes droits de diffusion de mes contenus par contrat à l’université et été rémunérée pour la conception et réalisation et mise en ligne des contenus, donc, l’affaire est close.

Et pourtant, c’est certainement une expérience de plus qui légitimise l’obligation du droit à s’adapter aux pratiques numériques et aux innovateurs dans ce domaine, et je vais m’y employer avec www.lacuisine.co et sa communauté :)

Voir en ligne : Cours : Inscription DU CIL - Correspondant Informatique et Libertés

Depuis 2004, la fonction de Correspondant Informatique et Libertés (CIL) se développe au sein des organismes publics et privés. Interne, externe ou mutualisé en fonction de la taille ou des activités des organisations, le CIL devient un des acteurs fondamentaux de la conformité et un des garants de l’engagement sociétal des dirigeants dans la protection de la vie privée des citoyens lié à la loi Informatique et libertés.