Fail Facebook du conseiller com’ de l’Elysée : De l’importance du personal branding | Le blog du Communicant

, par  Laure Isabelle LIGAUDAN , popularité : 97%

Ce n’est pas Gaspard Gantzer qui dira le contraire même si une fois encore il est loin d’être le seul personnage public à avoir tâté du pétard. A la différence près que d’autres ont pris soin de protéger leur sphère privée. - See more at : http://www.leblogducommunicant2-0.com/humeur/fail-facebook-du-conseiller-com-de-lelysee-de-limportance-du-personal-branding/#sthash.MJWpWpcn.dpuf

Voir en ligne : Fail Facebook du conseiller com’ de l’Elysée : De l’importance du personal branding | Le blog du Communicant

Bien sur qu’il faut protéger sa vie privée sur les réseaux sociaux :) surtout quand on veut faire de la politique !

Et j’ajouterai, surtout en France !

Pourquoi ?

Il me semble, qu’encore une fois, nous allons parler d’éducation :)

En effet, il me semble que les choses sont en train de changer parce que les réseaux sociaux existent mais également parce qu’ils reflètent les changement de mentalités dans la société.

Et les vitesse ne sont pas les mêmes.

Anton de Facebook (excusez, je ne me souviens jamais des noms de famille même quand il s’agit de rencontres professionnelles éphémères) parlait d’éducation en parlant de son réseau social et ... il a raison mais que c’est compliqué, long et demande beaucoup de communication, ce dont on manque cruellement !

En effet, que dit ce mouvement éphémère autour du nouveau venu ?
Premièrement, il semble qu’a un moment donné de sa vie, il est fumé du cannabis.
Deuxièmement, il semble que soit, il ne trouve pas cela grave, soit qu’il est oublié que c’était illégal, soit qu’il soit stupide, soit qu’il veule faire passer un message social, sociétal ou politique.

Je vais opter pour la dernière option car elle m’intéresse.
Un message social : je suis comme tout le monde, je suis sur Facebook et je ne maitrise pas mon mur ni les photos qui peuvent circuler sur mon compte (je vous rappelle que c’est le cas de tout le monde) et cela ne m’empêchera pas de gravir les marches du pouvoir, la preuve.
Ce n’est pas anodin car c’est l’acceptation d’une culture des réseaux sociaux "à l’américaine" qui vient se heurter à une culture des réseaux sociaux "à la française".
Les obligations voulues par les plateformes qui ne sont pas soumises à nos contraintes légales vont-elles ainsi faire plier notre culture, par abandon ou par KO ?

Un message sociétal : aux US la culture des campus et tous les secrets dévoilés qui y sont liés restent souvent scellés au sein de cercles fraternels ou sororelles dont les étudiants font état dans leurs CV.
Ces appartenances sont mêmes un plus pour l’employabilité à venir des étudiants et les frasques supposées, avérées ne sont que des liens supplémentaires.
Qu’on aime ou pas, c’est un fait.
Qu’on soit sensible ou pas à cette forme d’élitisme, de discrimination ou d’humiliation est une position culturelle.
Cette différence est fortement ancrée dans nos systèmes complètement différents d’éducation même si nos grandes écoles lorgnent fortement sur les usages et pratiques d’outre atlantique.
Va t-on former nos futures RH a trouver des lettres de noblesses à des traces d’appartenances à des cercles d’élites comme des formes d’initiations communes. Peut être n’auront nous pas à le faire car les futures RH seront issues des mêmes cercles :) ou allons nous, indignés, porter l’estocade à ce jeune homme brillant pour abus de confiance en soi ou manque de compréhension que peut avoir de ces usages et pratiques le peuple français, c’est donc à suivre ...
Un message politique : il faut légaliser les drogues douces :)

Dans tous les cas, c’est la confrontation de cultures différentes au travers d’un outil transfrontière dont certains absorbent les codes et les risques y afférents sans y réfléchir et d’autres en voulant les faire accepter, ce qui transforment ceux des pays concernés.
Je ne sais pas à quelle catégorie appartient notre nouveau venu dans le tourbillon de la gestion de sa réputation mais ce qui est sur c’est qu’il va devoir vite donner sa position et communiquer sur les ronds dans l’eau que sa petite cigarette qui fait rigoler a générée :)